12/20/09

Soan - Parisiennes fake 7" (2009)




Among the amount of new French male and female singers that are thrown on our poor heads, Soan is the only one that for me stands as a true great artist. Aged 28, winner of the 2009 French version of the TV show "Pop Idol", he is the spiritual son of Jacques Brel and this time it's not a pale copy of the original but a real talent. He created quite a scandal in talking about everything without the usual bullshit obsequiosity while the serious music amateurs were ironic about those that believed in him. Now that the first LP is out, everyone can judge by himself. Personally, I think it's a success although the 2 English sung songs are too much Cobainesque for me. But Soan belongs to this family of singers putting their guts in their songs such as Brel of course but also Léo Ferré, Alain Kan, Alex Harvey or Steve Austin. Some cite some underground French references such as les Têtes Raides (he's a friend of the singer) or Mano Solo but honestly I really think he's many Eiffel towers above them with a poetry in his lyrics that I've not heard in French texts since quite a long time (except in Fauque's lyrics for Bashung or in some Christophe lyrics). This fake 7" (the real one has "Next Time" on A-side) consists in 2 of my fave songs on the LP and is an attempt to help visitors not from France (50% of the total visitors) to discover this artist. Enjoy the songs here or in the streaming below. I created the sleeves with a part of the CD sheets.


Parisiennes. On se lève d'un silence et déjà, j'y reviens, Qu'elle est belle ton absence à ne me laisser rien, C'est demain quand tu rêves et les mots défendus, Si le vin te relève, j'ai bu. On se lève d'un silence et déjà, j'y reviens. Serait-ce ton absence qui pleure sur mes mains ? C'est le bruit d'une étincelle et le ciel ne sait pas, Si le vin te rappelle, je bois. Mille et une pensées, j'ai pas reconnu la mienne De mes amours de hyène, je t'ai mordu les pieds. Je t'aime, comme on aime dans les chansons, Du fin fond des nuits Parisiennes. On se lève d'un silence à l'écriture bancale. En plus, j'y vois que dalle, il pleut sur mon cahier. Les autres me bousculent ou c'est moi, je sais plus. Je m'en vais, mes mains brûlent, les rues. Si le "po" de poème, c'est la peau sur tes z' os, Fais de moi qui tu aimes et je me ferai beau. Mais les voix du silence me crient : "Elle partira", Les reines se balancent, des rats. Mille et une pensées, j'ai pas reconnu la mienne De mes amours de hyène, je t'ai mordu les pieds. Je t'aime, comme on aime dans les chansons, Du fin fond des nuits Parisiennes. Mes yeux c'est des oreilles en bois, j'en crois pas mes z' orteils. Assis dans un commissariat je m' souviens pas pourquoi je n'ai pas eu sommeil! Mille et une pensées, j'ai pas reconnu la mienne De mes amours de hyène, je t'ai mordu les pieds. Je t'aime, comme on aime dans les chansons, Du fin fond des nuits Parisiennes.

Emily. J'aimerais tenir dans mes mains ce maudit Saint Graal Qui se cache, on ne sait "z'"où : Il se rit bien de nos promesses Je ne serais pas mécontent que se pendent à mon cou Quelques félicitations, un peu de gloire et bonne presse Je n'ai rien contre la fortune et si je veux bien rester droit J'aime autant dormir sous la lune uniquement quand c'est un choix J'aimerais voir de nos yeux un gosse de moi sourire Que ce p'tit con m'appelle papa, le voir grandir et vivre vieux... Et si je n'ai rien de tout ça, peu importe J'irai chanter devant ta porte, Emily Et si on ne m'ouvre pas, que le Diable m'emporte Peu m'importe les saveurs du paradis! J'aimerais découvrir le monde avant que d'en crever Quitte à saigner de trop, de pas voir si la terre est ronde Mourir un an, peut-être deux, me reposer un peu Puis revenir en conquérant tant que mes dents tiennent ces lieux Et même dans des oripeaux, des adipes troués, Martyrisés par manque de pot, une fois le temps d'abandonner Moi qui voulais tous les ans virer les murs à tomber Moi qui n'aurais su réussir, j'ensorcelle ton escalier Et si je n'ai rien fait de moi, peu importe Je chante devant ta porte, Emily Et si l'on ne m'ouvre pas, que le Diable m'emporte Peu m'importe les saveurs du paradis! Si je n'ai rien fait de moi, peu importe Je chante devant ta porte, Emily Et si l'on ne m'ouvre pas, que le Diable m'emporte Peu m'importe les saveurs du paradis!




tilidom.com
tilidom.com

5 comments:

Anonymous said...

Americana
Oui je crois que le grand Jacques serait fier !!! c'est tout simplement magnifique, pas de plagiat pourtant, un style à lui et une force dans les textes et la voix dignes des plus grands (j'en rajouterais bien qq autres parmi ta liste :-).
Je n'ai pas suivi toute l'actualité de ce jeune artiste, étant en retrait de tout cela, je suis tout simplement épatée et je pense durablement. Merci.

Jean Rhume said...

J'ai d'abord lu le texte avant de m'apercevoir qu'il s'agissait de ce poseur de Soan. Texte ultra-puissant, j'allais le copier/coller sans préjugé aucun pour le foutre sur le forum de poin-poin... Non pas que je ne vais pas le faire mais j'aime moins l'écoute du morceau. Le texte se suffit à lui-même, sans le côté "chanson réaliste" à la Brel et Louise Attaque...

Jean Rhume said...

J'aimerais compléter mon commentaire car on a l'impression que celui-ci est un peu agressif, or point du tout ! Pour tout dire, j'ai même suivi l'émission (beh oui) et Soan était mon préféré, et de loin.
(d'ailleurs, ça n'était même pas la question de le "préférer" puisque les autres n'existaient quasiment pas)
Cependant, je l'ai vu en interview peu après l'émission et il avait déjà chopé un melon de la taille d'une pastèque...
J'ai autant apprécié certaines de ses prestations que j'en ai trouvé d'autres très médiocres, voire totalement ratées. Et puis pour des raisons de goût personnel, je n'aime pas cette façon de chanter, d'ailleurs je n'aime pas Brel. Mais le gars a indéniablement du talent, et les textes sont très beaux !

Onf.

Anonymous said...

http://www.soanlelutinsouslarbrebleu.com/

flame said...

I am so impressed that you have discovered this remarkable talent.
Soan is fierce in his integrity,devoted to his art,a true poet,and a musician without borders.
In performance he is singular in his generosity and his magnetism.
He is a genie and an everyman at the same time.
I know of no other living artist who is more of a magician!
There are no comparisons.
Soan is Soan.
ps:he can also dance ;)