1/10/11

Free? Actually not



Received this:
"Blogger has been notified, according to the terms of the Digital Millennium Copyright Act (DMCA), that certain content in your blog is alleged to infringe upon the copyrights of others. As a result, we have reset the post(s) to "draft" status. (If we did not do so, we would be subject to a claim of copyright infringement, regardless of its merits. The URL(s) of the allegedly infringing post(s) may be found at the end of this message.) This means your post - and any images, links or other content - is not gone. You may edit the post to remove the offending content and republish, at which point the post in question will be visible to your readers again"

It's about "All Right Now" from Free. They want to still win the cash on it. Even if I'm sure I contribute more in posting this single to encourage many to buy Free stuff than I steal them. So OK, I'll withdraw it. And will post the next one. It's called "The Stealer". I'm not sure it will stay longer. Not sure too that this blog will still resist a long time before being forbidden. Take all you can the quickest you can.

11 comments:

Anonymous said...

your blog is awesome and you did a great job, really. you can be proud of waht you've done, really.
THANKS.
jp

dk said...

Thanx a lot, it's good to read. I'm quite upset to see that some of the stuff I post is withdrawn although I should know it's the game. I'll try to go on for everyone to have freely access to forgotten songs and LPs.
dk

rough mix said...

This hunting for witches is an illusion and economically a non sense.
Let's face it,movies or programs download or even smartphones jailbreaked have a much stronger impact on digital "economy".

Anonymous said...

The artists and labels should be able to decide what content they want publicly shared. You're not being "oppressed" or "censored." I love the opportunity to hear rare and out of print records via blogs, but it doesn't mean that anyone has a right to share these records to anyone that wants to download them. Illegal downloading is partially responsible for 2010 being the worst year in record sales.

Jean Rhume said...

Ce dernier commentaire n'est pas faux non plus, malgré mon english tout pourri...

En même temps, le principe même de ce blog est de proposer des choses difficilement chopables voire introuvables dans le commerce.
Faut aussi dire que la fnac avec ses stands de merde + la rareté grandissante des bons disquaires y sont aussi pour quelque chose.
Bien sûr, il y a internet et la possibilité de commander directos les albums sur les sites des labels mais j'avoue que cette liberté consistant à trouver TOUT ce qu'on veut sur les blogs est immense. A une époque, j'aurais acheté directement certains albums que pourtant je n'aime pas à l'écoute... Or, j'ai pas une tune mais j'ai quand même réussi à acheter certains albums découverts par le biais de blogs donc : je ne sais pas quoi penser.

En tous cas, c'est un sale coup pour le blogon. J'espère qu'il continuera de to be malgré too.

Un commentaire pas intéressant du tout mais qui a le mérite de to be.

dk said...

"Illegal downloading is partially responsible for 2010 being the worst year in record sales". Fucking lie. You don't know what you're talking about. And artists are not involved at all in these withdrawals (at least not Koss, and sure the others are not too, I talked with Tony McPhee about it and he told me he doesn't win anything on the Groundhogs material recorded in the seventies). Only labels. If you take their propaganda for words you're damned naïve. And if you don't agree about what I say, I don't know why you come on blogs like mine. Thanx to get away and stop to dl the stuff I post.

dk said...

@jean rhume. C'est vraiment leur faire beaucoup d'honneur que se morfondre en débats intérieurs sur le fait de dl-er des morceaux sur internet. Et l'autre idiot avec son commentaire qui n'a même pas lu les derniers chiffes qui montrent que JAMAIS l'industrie musicale n'a ramassé autant de tunes, notamment par les MP3 qu'elle ose vendre à des prix prohibitifs pour parfois des compressions à 256 kb. S'il y a des pigeons pour dépenser du fric la dedans, c'est leur droit, mais pour moi c'est purement du vol quand on connait la qualité du MP3. Alors le blog je m'en fous, je continuerai jusqu'à ce qu'ils me le censurent et puis tant pis. Et l'autre taré pourra se réjouir que l'industrie du disque se rétablisse.

dk said...

For anonymous.
"The BPI, UK's recording industry group, has released sales figures for 2010, and they show a dramatic increase in the number of items sold.
Up 27% from 2009, 281.7 million units sold, the greatest ever annual results recorded by the BPI."
Poor majors !!!! I feel so guilty they can't buy more palaces and ferrari to their "artists".

Jean Rhume said...

Je savais qu'il ne fallait pas que je me lance sur ce terrain, j'ai pas les chiffres, j'ai pas les arguments, je me contente de voler des disques comme un délinquant à la petite semaine des 35 heures...

En fait, je ne parlais pas tellement des majors bien sûr mais des petits labels... car je choure aussi facilement un disque "indé" qu'un disque de major, c'est dire le manque de déontologie primale.

Mais bon, ultra franchement, si je trouve un disque téléchargé que j'ai adoré, je l'achète direct, les yeux fermés, la bouche cousue, le fion conquis.

Jean Rhume said...

Merde, c'est encore débile ce que j'ai écrit.

Comment faire pour être moins con bon sang de merde ?

Y a-t-il un régime à suivre, des pastilles à prendre ?

dk said...

@Jean. Non ce n'est pas débile du tout et je comprends le souci avec les "petits labels" mais ça ne représente déjà rien sur Forgotten songs car les doomsters mettent leurs disques en téléchargement gratuit la plupart du temps (sauf en France où ils ont une mentalité digne d'un Bruel, je m'en suis aperçu avec des groupes que j'ai pourtant défendus mais qui te filent pas l'autorisation de mettre en ligne leur disque alors que j'ai 250 visites/j dont le 1/3 des USA, ce qui leur ferait une caisse de résonance qu'ils n'auront jamais en agrippant frileusement à leur "oeuvre") et remercient plus qu'ils n'engueulent les blogs qui les choisissent pour mettre leurs morceaux en téléchargement libre. L'important est de se faire connaitre. En + ils demandent gentiment qu'on retire leurs disques du blog et on le fait (en fait, ça ne m'est jamais arrivé mais j'ai vu sur d'autres blogs que c'était parfois, rarement toutefois, le cas. Ici, ce sont les majors qui cachetonnent sur des disques faits il y a plus de 35 ans par des types qu'ils ont plumé et qui sont soit morts, soit privés de droits. Et puis les stats montrent que se faire connaître par le piratage aboutit à vendre beaucoup plus que se protéger comme une fiotte et n'être connu de personne. Putain l'idée qu'ils ont de la musique comme un produit de consommation à valeur marchande me rend vraiment malade.